casinos en ligne fiable & ok 2018

Tout sur la Roulette casino

L’origine de la roulette reste encore imprécise. Certains chercheurs prétendent que la roulette fut inventée en Chine et transportée ensuite vers l’Europe. Ce dont on est relativement sûr c’est que la roulette fut reconnue officiellement ay Casino de Monte-Carlo dans les années 1800 jusqu’en 1933. La roulette fut adoptée ensuite comme le symbole des casinos de haut standing.

La roulette est classée dans les jeux de hasard.  Il s’agit pour le joueur de parvenir à deviner l’endroit de la roue sur lequel la bille choisit de s’arrêter. Il parie donc sur une case numérotée et éventuellement sur les combinaisons possibles relatives au numéro. Quand la bille termine sa course, à l’arrêt du cylindre, les résultats liés aux numéros sortants sont obtenus et le croupier s’empare alors des mises perdantes. Il paie ensuite celles qui sont gagnantes. Néanmoins, le montant du gain est fonction de l’endroit où le joueur a placé sa mise.

Il existe plusieurs types de roulette :
•    La roulette dite française ou européenne, avec un cylindre comportant 37 numéros,
•    La roulette anglaise, similaire à la roulette française, mais avec un nombre de joueurs limités et chacun possédant sa propre couleur de jeton,
•    La roulette américaine, similaire à la roulette française mais avec 38 numéros (00 en supplément),
•    La roulette mexicaine, similaire à la roulette mexicaine mais avec 39 numéros (000 en supplément).

La roulette française

Encore connue sous le nom de roulette européenne, ce type de roulette se pratique généralement sur une table de jeu. Celle-ci se compose de deux parties : un espace sur lequel s’étale le tapis de jeu et un endroit où est installée la roulette. Cette dernière est composée d’un axe autour duquel tourne le cylindre comportant 37 cases numérotées de 0 à 36. L’inscription des numéros se fait dans les sens des aiguilles d’une montre. Les trente-sept cases portent des couleurs noires ou rouges à l’exception du numéro zéro qui revêt une couleur verte. Quant au tapis, il présente le tableau des numéros et les emplacements des chances appelées simples. Chaque table est gérée par quatre employés : un chef de table et trois croupiers. Le chef de table supervise le fonctionnement général de la table. Deux croupiers sont placés de part et d’autre de la roue et le troisième se place en bout de table.

Principe du jeu de la roulette européenne

En effet, le joueur peut miser sur l’un des numéros ou bien sur une colonne de numéros bien définie sur le tableau. Il aurait pu également mettre sa mise sur un numéro pair ou un numéro impair.

Quand le croupier annonce un « Faites vos jeux » et les joueurs de la table avancent leurs mises. Chaque joueur dispose de sa propre couleur de jetons, la couleur étant fonction de la valeur du jeton. Les jetons sont achetés à la caisse du casino. Les valeurs des jetons sont différenciées par leur couleur, celles qui portent la même couleur ont la même valeur. C’est donc au joueur de fixer la valeur de ses jetons durant le change. Un tableau affiché indique la correspondance entre les couleurs et leurs valeurs. Une table peut recevoir autant de table qu’il offre encore de la place.

Toutes les mises doivent s’arrêter quand le croupier lance « Rien ne va plus ! ». Le croupier peut refuser ou accepter les retardataires une fois que la bille a entamé sa course.

À la roulette, le joueur peut effectuer deux types de mises

Les mises simples ou mises extérieures : elles sont faites sur les deux côtés du tableau, à l’extérieur du tableau, sur le tapis.

Rouge ou Noir
Chaque joueur est libre de décider de la couleur sur laquelle il va miser : le « rouge » ou le « noir ». Il n’aura qu’à placer ses jetons dans l’une des cases ayant la couleur voulue. Ses chances de gagner s’estiment à environ 50%.

Pair ou Impair
Le joueur choisit un numéro pair ou impair, sans le zéro car ce nombre n’est ni pair ni impair. Sa mise ne concernera donc que 36 numéros.

Passe ou manque
La mise cible un numéro entre le 1 et le 18, entre le 1 et le 19, ou entre 1 et le 36.

Colonnes
Trois colonnes du tableau ne prennent pas en compte le zéro. En bout de chaque colonne, une case prévue reçoit la mise du joueur. En cas de gain, cette mise rapportera le double de sa mise initiale au joueur.

Douzaines
Le tableau est composé de trois « sous-tableau » comprenant chacun 12 cases :
–    le premier tableau : de 1 à 12
–    le deuxième tableau : de 13 à 24
–    le troisième tableau : de 25 à 36
Le joueur mise dans l’un de ces tableaux. La mise rapporterait également deux fois le montant initial.

Les mises multiples ou mises intérieures : elles sont faites sur les numéros inscrits dans le tableau. Le joueur mise sur un seul ou plusieurs numéros. Mais il peut aussi miser sur une combinaison de numéros et, dans cette situation, la   mise ou le total des mises, doit être supérieur ou au moins égal à la mise minimale de la table. Lorsqu’un joueur choisit d’effectuer une mise multiple, il avancera ses jetons au centre du tapis et un croupier se chargera de les placer directement sur les numéros et le montant qu’il aura choisis. Dans les autres cas, le joueur placera lui-même sa ou ses mises, toujours avant le départ de la bille.

La mise en « plein »
Elle est encore appelée « le numéro plein » et représente la mise classique où le joueur joue un seul numéro parmi les 37. S’il gagne, le joueur empoche 35 fois sa mise à laquelle s’ajoute sa mise initiale.

La mise « à cheval »
Le joueur place sa mise à cheval entre deux numéros contigus sur le tableau. Le jeton est alors placé sur la ligne de démarcation séparant les deux numéros. Su l’un parmi les deux numéros sort, le joueur gagne 17 fois sa mise rajoutée à sa mise initiale

La mise « transversale » ou « transversale pleine »
Le joueur joue cette fois sur trois numéros côte à côte pour une seule mise. Ses jetons doivent être placés de façon à couvrir une partie de chacune des cases contenant les numéros. Le gain équivaut à un rapport de 11 pour 1.

La mise « en carré » ou « angle »
Même principe que précédemment mais pour quatre numéros. Les jetons sont alors placés au centre des quatre numéros. Si l’un des numéros sort, le joueur bénéficie d’un rapport 8 pour un.

Le « sizain »
Le joueur place sa mise à cheval sur une ligne séparant deux rangées de trois numéros. Le gain fournit un rapport de 5 pour 1.
La règle des « deux douzaines à cheval »
Le joueur se met à cheval sur deux douzaines, soit les «  vingt-quatre premiers » ou « première et deuxième douzaine » soit les « vingt-quatre derniers », la deuxième et de la troisième douzaine. Le rapport correspond est la moitié de la mise.
La règle de la « colonne à cheval »
Cette fois, le joueur place son ou ses jetons son ou ses jetons à cheval sur deux colonnes de numéros. Le rapport reste la moitié de la mise.
Dans tous les cas, le joueur peut récupérer sa mise ou la laisse sur la table pour le tour suivant auquel cas il ne prend que les gains rapportés par les rapports. Par  exemple, si un joueur pose un jeton sur un numéro plein ou mise « en plein ». Si son numéro sort alors il récupèrera 35 fois sa mise en plus de sa mise initiale.

Le cas « zéro »
Quel que soit le jeu (à cheval, transversal, carré, plein…),  lorsque le zéro sort, ceux qui ont joué pour les douzaines et les colonnes sont perdants d’office. Lord d’un jeu dit de « chances simples », l’évènement sortie d’un zéro constitue également un cas particulier. Exemple : si un joueur parie sur la case « noir », et que le zéro arrive, on dit qu’on est en présence mise sur noir « enfermée ». Le croupier va alors déplacer la mise du joueur à l’extérieur, à l’extrémité des chances simples. Si au prochain tour le noir sort, on parle de « mise libérée » et le croupier remet la mise du joueur à l’intérieur du tableau. Mais si le noir ne sort pas encore alors il perd définitivement sa mise. Mais au lieu de laisser sa mise enfermée, le joueur peut décider de la récupérer, mais n’aura que la moitié.

La roulette américaine

Elle présente beaucoup de ressemblance à son homologue américain avec, néanmoins quelques différences. En effet, la roulette américaine comporte une case de plus soit 38 cases et deux cases « zéro », un zéro et un double zéro.

L’une des particularités de cette roulette américaine est le fait que si la bille retombe sur un 00 alors toutes les mises sont perdues, à la différence de la roulette française où le joueur ne perd que la moitié de sa mise.
D’autre part, la couleur des numéros de la table sont rouges et blancs ou noirs  et blancs. Cinq premiers numéros sont placés en haut de la grille. Ce sont les 0, 00, 1, 2 et 3. Si le joueur choisit cette mise, il doit placer son ou ses jetons à gauche, à l’intersection de la première ligne verticale et de la ligne horizontale qui délimitent les 0 et 00, et les numéros 1, 2 et 3. La mise bénéficie d’un rapport 6 pour 1 si le 0, 00, 1, 2 ou 3 sort. De plus, le système à mise enfermée n’existe pas en roulette américaine. Pour le reste, les règles demeurent inchangées.

Martingales

Ce sont des méthodes pour jouer afin d’optimaliser les chances de gagner à la roulette. De nombreux mathématiciens se sont penchés sur le problème, c’est ainsi qu’il existe les méthodes de Hawks, méthode de Labouchère ou méthode de D’alembert. Cependant aucune des méthodes préconisées n’ont montré une efficacité infaillible sans dépenser une fortune colossale. Mais comme les casinos ont mis en place des limites de mise (ou mises maximales), ces techniques deviennent donc caduques. Il est même scientifiquement démontré qu’aucune de ces méthodes ne permet garantir un gain systématique.

Les jeux de roulette en ligne

La plupart des sites de jeux en ligne proposent désormais en ligne. Les avantages sont multiples : plus besoin de se déplacer à Las Vegas ni pour jouer ni pour payer, pas d’animations perturbant la concentration, pas d’atmosphère polluée. De plus, pendant le jeu le joueur peut converser avec d’autres joueurs via le tchat.

Les autres articles a voir aussi

Laisser un commentaire