casinos en ligne fiable & ok 2018

Ourasi le paresseux fête ses 30 ans!

Ce mardi 7 Avril fut un grand jour pour le monde de la course hippique puisque Ourasi, le champion hors norme a fêté ses 30 ans. Aujourd’hui, loin des hippodromes, le plus grand trotteur de tous les temps coule une retraite heureuse en Normandie au Haras de Gruchy.Le plus grand trotteur de tous les temps !

Ourasi a un palmarès hors pair de 58 victoires. Elu cheval du siècle, il est le trotteur recordman des victoires du Prix d’Amérique avec 4 Prix remportés sur 5 disputés.

Un seul Prix d’Amérique ou il finit troisième (en 1989 – Quatrième prix couru) à cause d’une vessie trop pleine qui lui aurait bloqué les reins disent les experts. Mais il prendra sa revanche en 1990 où il terminera premier.

Ourasi reste dans la mémoire de tous les français, grand vainqueur face à tous les champions de sa génération dont  le trotteur américain Mack Lobell à la course du siècle aux USA en 1988. Certains le surnomme « l’extraterrestre » tant il surpasse ses concurrents !

Le Roi fainéant est une star !

Ourasi est une vraie diva, il n’aime pas courir à l’entrainement, sans réel adversaire digne de ce nom.  Donnant le meilleur de lui-même qu’en course… et encore, s’il est d’humeur ! Se réveillant dans le dernier virage pour laisser sur place ses adversaires,  se qui lui vaudra son surnom de Roi fainéant. Il a un sale caractère mais son comportement change radicalement devant les foules et journalistes.

Né le 7 Avril 1980 en Normandie, il a mené une carrière fabuleuse et sans égale de 2 à 10 ans et cela fait maintenant 20 ans qui coule une retraite oisive. 30 ans est d’ailleurs un âge assez rare pour un trotteur (l’équivalent à un centenaire chez l’être humain) qui a subit un entrainement très rude. La vieillesse a assagi le vieux champion et sa barbichette blanchie trahie un peu son âge mais il est resté une force de la nature, toujours vif et élégant.

Toujours présent dans le cœur des français, il reçoit de très nombreux visiteurs, admirateurs de longue date qui viennent le saluer et lui apporter quelques pommes dont il raffole.

Même 20 ans après ses exploits de champion, comment oublier Ourasi, il a fait chavirer les cœurs de milliers de fans y compris celui du Président de la République François Mitterrand. C’est d’ailleurs plus de 30.000 personnes qui ont rendu un vibrant hommage à notre légende vivante au Prix d’Amérique en 2004 lors d’un dernier tour de piste.

Un salut à Pierre Lamy, son soigneur et une pensée pour Jean René Goujeon, son driver aujourd’hui décédé. Quant à Ourasi, nous lui souhaitons encore de beaux et longs jours à l’ombre des pommiers du Harras de Gruchy.

Les autres articles a voir aussi

Laisser un commentaire