casinos en ligne fiable & ok 2018

Macao

MACAO: UNE METROPOLE EN PLEIN BOUM !

Une page de l’histoire mondiale du jeu est en train de se tourner à travers la perte progressive de la suprématie de Las Vegas durant longtemps désignée comme capitale universelle du jeu et des casinos terrestres. De nouvelles villes briguent désormais ce titre tant convoité et les plus grosses fortunes de la planète n’hésitent pas à investir à coups de milliards de dollars dans des projets aussi ambitieux les uns que les autres. Les joueurs ne savent plus où donner de la tête, tellement les offres sont nombreuses.

Macao est pour l’instant la destination à ne pas rater. C’est le tout nouveau rendez-vous des passionnés du tapis vert, des casinos et de tous les jeux d’argent en général.

La Chine sous un autre angle

Légitimement rétrocédé à la Chine par le Portugal en 1999, Macao a hérité de ses nombreuses années de colonisation une économie prospère. Le gouvernement chinois n’a pas hésité à exploiter ce potentiel en en faisant le seul territoire où les jeux de casinos sont autorisés.

Forts de cette approbation, les investisseurs n’ont pas lésiné sur les moyens et ont fait de Macao, en moins de 10 ans, la nouvelle capitale mondiale du jeu. Ceux qui ont déjà vu la splendeur de Las Vegas seront étonnés d’en voir une version magnifiée à Macao. Aucun détail n’a été négligé et les complexes hôteliers de luxe surgissent de la terre à une vitesse incroyable. Les clients se précipitent aux portes de la ville et ne comptent pas les dépenses. Il faut d’ailleurs dire que ces clients sont pour leur grande majorité des milliardaires venus de Russie ou de Chine, en quête de sensations fortes et de détente de haut vol. à Macao, ils sont très bien servis !

Les taxes perçues sur les recettes des casinos constituent aujourd’hui 70% des recettes de l’Etat. Le communisme se capitalise mais le profit se moque bien des théories économiques et politiques.

Faire dans le grandiose

Rien n’est raisonnable à Macao. De la taille des immeubles et des casinos, en passant par le nombre de personnes qui y sont employées, tout est gigantesque. C’est le cas du casino de Sheldon Adelson, inauguré le 28 août 2008 et qui est désormais le plus grand bâtiment d’Asie.

Etendu sur 950.000 m2, ce complexe de 2,5 milliards de dollars est la réplique agrandie du The Venetian, l’un des casinos du magnat américain, sis à Las Vegas. Des milliers de machines et des centaines de tables de jeux sont disséminés un peu partout, entre boutiques de luxe et hôtels de prestige.

C’est une vrai roulette de la fortune, qui avec la multiplication de ce genre d’initiative a contribué à la réduction du chômage à Macao où la population ne vit que pour servir le jeu et le tourisme. C’est sûr, Las Vegas a bel et bien perdu sa couronne. Macao doit pourtant se tenir sur ses gardes car son règne risque d’être bien court. L’univers du jeu n’a jamais été aussi florissant et les milliardaires n’ont jamais été aussi nombreux qu’aujourd’hui. Bientôt, des mégapoles nouvelles s’élèveront un peu partout, à la gloire des dés et de l’argent. Le tout, pour le plus grand bonheur des joueurs.

Le magnat du jeu Stanley Ho

Stanley Ho est né le 25 novembre 1921, à Hong Kong. À l’époque, sa famille, les Ho Tung, était l’un des clans les plus connus, les plus puissants, et les plus influents de Hong Kong. Lorsqu’il avait 13 ans, son père a fait faillite suite à un crash boursier. Après avoir réalisé qu’une éducation de qualité améliorerait son statut social, il a décroché une bourse pour aller étudier à l’Université de Hong Kong où il a appris à bien parler l’anglais, le japonais et le portugais. Aussi, il a étudié l’administration, ce qu’il l’a aidé à se bâtir une brillante carrière.

Stanley Ho est un entrepreneur célèbre à Hong Kong et à Macao. Il est aussi quelquefois surnommé « Le Roi du gambling », reflétant ainsi son monopole dans l’industrie du jeu que le gouvernement central lui a permis d’avoir à Macao depuis plus de 35 ans. De plus, cet homme détient plusieurs propriétés à Hong Kong et à Macao et il a pris parti dans divers types d’entreprises, incluant le divertissement, le tourisme et le transport.

En effet, Stanley Ho s’implique énormément dans le tourisme comme en font foi ses investissements dans l’Aéroport international et dans le World Trade Center de Macao. Également, il a investi dans une tour de 338 mètres, la 10ième plus grande dans le monde. Ho a aussi fait d’importantes contributions dans le domaine de l’éducation. Par exemple, plusieurs bourses ont été décernées à des étudiants émérites désirant faire des études supérieures. De plus, il a mis sur pied le Fonds pour l’Éducation de Guangzhou, lequel finance la recherche dans les universités locales.