casinos en ligne fiable & ok 2018

Les joueurs Belges « addicts aux jeux »

Alors que tous les esprits se focalisent actuellement sur la France et sur sa récente légalisation du marché, une récente étude menée par le cabinet CRIOC permet de mieux cerner le marché Belge. Un marché que la majeure partie des opérateurs francophones semblent négliger alors qu’il réprésente pourtant un marché très prometteur de plusieurs millions de joueurs potentiels.

D’après l’étude menée par le cabinet CRIOC, le nombre de joueurs a diminué entre 2007 et 2009 pour passer finalement de 23% à seulement 17%. Alors qu’en 2007, l’âge moyen des joueurs était fixé à 26 ans, il passe désormais à 29 ans.

Les Belges semblent éprouver beaucoup d’intérêts pour les jeux de loteries tels que le Loto, le Joker + ou bien encore l’Euromillions. Des jeux qui présentent l’avantage d’être particulièrement simple. D’autres jeux sont également présent sur le marché et semblent capter l’intérêt des joueurs Belges, il s’agit pour la plupart du temps de jeux à gratter (tels que Win for life ou bien encore Subito).

« Pas de doute que les joueurs Belges préférent nettement les jeux simples où ils n’ont pas besoin de réfléchir » affirme l’un des chercheurs du cabinet d’étude CRIOC. En janvier 2010, après avoir intérrogé 688 joueurs belges de plus de 18 ans, l’étude a en effet permis de révéler que les jeux les plus populaires parmis les joueurs Belges étaient les jeux de loteries à hauteur de 80%, suivi par les jeux de grattage. Des jeux qui présentent l’avantage pour les joueurs d’être particulièrement simple : il suffit pour les joueurs de gratter ou de sélectionner quelques numéros et ils peuvent en l’espace de seulement quelques heures se retrouver à la tête d’une véritable fortune… Le Poker par exemple, n’arrive qu’à seulement 8% auprès des joueurs… C’est en effet un jeu très subtile, où outre le fait de connaître à la perfection les régles du jeux, il faut également faire preuve de beaucoup de tact : maîtrise parfaite de la psychologie du joueur, maîtrise des probabilités des différentes combinaisons de jeux,… Ce jeu ne semble pas rencontrer la faveur des joueurs belges… qui lui préférent des jeux beaucoup plus simple.

Un autre point important de l’étude : si le nombre de joueurs à baissé sur la période 2007-2010, ce n’est pas du tout le cas des dépenses des joueurs. En 2009, les joueurs belges ont dépensé deux fois plus d’argent dans les jeux d’argent qu’en 2007. En 2007, les joueurs Belges ont dépensé en moyenne 18.10 euro par mois alors qu’ils ont dépensé 40.60 euro par mois en moyenne en 2009. Un montant en très forte hausse.

Mais ce que permet de révéler l’étude est encore plus grave. Les jeux d’argent, ainsi que la publicité qui est faite à la télévision ou sur Internet, incite les joueurs Belges à miser toujours davantage d’argent dans les jeux d’argent. « On constate globalement que les joueurs belges deviennent de plus en plus addicts aux jeux d’argent » souligne l’un des chercheurs du cabinet. « Non seulement ils dépensent beaucoup plus d’argent dans des jeux d’argent, mais la majeure partie des joueurs semblent convaincues que les jeux d’argent reste le premier moyen à leur disposition pour faire fortune » se permet de souligner l’un des directeurs du casino.

Cette impression de pouvoir faire fortune rapidement en grattant des tickets ou en cochant des numéros sur une grille est probablement maintenue par l’appât du gain facile de certaines publicités d’opérateurs bien souvent basés dans des pays hors de contrôle.  Des publicités qui semblent d’ailleurs très largement incontrâlables dans l’ensemble vu le très grand nombre d’opérateurs qui exercent leurs activités sur Internet. 

Les autres articles a voir aussi