casinos en ligne fiable & ok 2018

introduction en bourse du groupe Barrière

Dans un fonds de crise économique sans précédent pour tous les casinos traditionnels, un grand groupe présent dans le secteur des casinos terrestres a récemment annoncé sa volonté de s’introduire en Bourse. Le groupe Barrière, qui possède entre autres de véritable petit bijou, souhaite s’introduire en Bourse dans le courant des prochaines semaines. Et il a absolument tout pour plaire à la communauté financière comme nous allons le voir dans cet article !

Un casino sur l’avenue des Champs-Elysées, un casino à Deauville, le plus grand et le plus majestueux casino en France dans la ville de Enghien-les-bains,… Au total, le groupe de casino possède 37 casinos en France et 14 hôtels classés très haut de gamme.

D’après les analystes financiers, l’introduction en Bourse pourrait se dérouler dans le courant du mois d’octobre, entre le 15 et le 20 octobre mais sous réserve d’approbation par les autorités financières de la Bourse de Paris.

Cette opération d’introduction en Bourse était déjà prévue depuis longtemps. L’actionnaire principal du groupe, la compagnie Accor qui est également présente en Bourse, possède à l’heure actuelle 49% du capital de la compagnie tandis que les 51% restants du capital sont possédés par la famille Barrière. Pour des raisons de recentrage d’activités sur son activité phare, le groupe Accor souhaite effectivement céder sa participation dans le groupe de casinos.

Dans le souci de valoriser l’entreprise, et donc ainsi la valorisation de la part du groupe Accor dans le capital de l’entreprise, c’est une introduction en Bourse qui a été choisie. Souvenons-nous qu’en 2009, le groupe Accor avait racheté une participation de 15% dans l’entreprise sur la base d’une valorisation de 1 milliard d’euros. Si l’on retient ce chiffre, la valeur du groupe pourrait donc ainsi dépasser le cap de 1 milliard d’euros, mais comme le rappele les analystes financiers, la crise que subissent actuellement les casinos traditionnels imposent de revoir cette valorisation par le bas.

D’après les estimations des analystes financiers, le groupe qui est également le leader sur le marché français, possède une part de marché de 31%, d’où une très légère « surcote ». Le consensus des analystes financiers table sur une valorisation comprise entre 600 et 950 millions d’euros. Les analystes financiers du groupe BNP Paribas, par exemple, chiffre la compagnie entre 670 et 874 millions d’euros, tandis que les analystes de la banque UBS chiffrent la compagnie à une valorisation beaucoup plus basse comprise entre 600 et 750 millions d’euros. La meilleure valorisation du groupe revient à la banque Natixis qui chiffre la compagnie entre 715 et 934 millions d’euros.

« Pas facile d’évaluer cette compagnie, d’autant qu’il n’existe pas de référence concrête » rappele un analyste de la Société Générale. Certes le groupe Partouche, également présent dans le secteur des casinos traditionnels, est déjà présent sur ce marché depuis une quinzaine d’années, mais il ne peut pas servir de base pour l’évaluation de la valorisation du groupe Barrière tant son modèle économique est différent du groupe Barrière. Le groupe Barrière est effectivement orienté sur le très haut de gamme, tandis que le groupe Partouche est plutôt orienté sur le marché bas de gamme avec des casinos « bon marché » qui ressemblent parfois à des supermarchés… de plus le groupe Partouche est très endetté.

Pour finir, les analystes de la banque Natixis considérent que le groupe Barrière dispose de « capacités de rebond au cours des prochaines années » grâce notamment à une activité « hautement cyclique ».

N’oublions pas par contre que la concurrence des opérateurs en ligne est de plus en plus forte, et pourrait bien un jour remettre en cause la fréquentation de tous  les casinos de la chaîne Barrière.

Et c’est sans compter les dangers qu’un éventuel changement de réglementation ferait peser sur l’activité du groupe ! Bref un avenir qui ne s’annonce pas forcément si radieux !

Les autres articles a voir aussi