casinos en ligne fiable & ok 2018

Joueurs célèbres de casino

De nombreux joueurs ont marqué l’histoire des casinos par leur génie. Citons principalement Michel Martin, un grand mathématicien qui fut l’un des plus grands joueurs de roulette, Joseph Jagger qui restera « l’homme qui a cassé la banque de Monte carlo », William Nelson Damborough connu pour son record de gains.
Des personnages tels que Bugsy Siegel ont marqué leur passage par leur participation dans le développement des casinos et par leur implication dans la mafia. Stu ungar, quand à lui, reste l’un des joueurs mythique du poker.

Joseph Jagger
Né en 1830, Joseph Jagger de natinionalité anglaise fut un ingénieur mécanicien. Avec l’aide de 6 employés du casino de Monte carlo, il sut tirer avantage de défaillances au jeu de la roulette. Après avoir observé différentes roulettes du casino, il s’aperçu que sur l’une d’elle, la boule tombait régulièrement sur les mêmes chiffres. Il empoche alors plus de 450,000$.
Rapidement, le casino a des soupçons et décide de démonter et remonter tous les plateaux. Joseph Jagger revient jouer et perd ses paris. Il aura tout de même eu un bénéfice de 325,000$.
On le connait depuis comme « l’homme qui a cassé la banque de Monte carlo », « The man who broke the bank a Monte Carlo » repris en chanson et qui fut un succès en Angleterre.

William Nelson Damborough
Au début du 20ème siècle, William Nelson Damborough resta dans les annales par son record de gains. Il fut connu par sa capacité à prédire la trajectoire de la boule. Sa technique de jeu lui permit de gagner en un mois 64 000$ à la roulette.

Gonzalo Garcia-Pelayo
Dans les années 90, Gonzalo Garcia-Pelayo, joueur espagnol a observé très soigneusement la roulette dans un casino espagnol . A l’aide d’un ordinateur , il put établir le nombre le plus souvent frappé au-dessus d’une longue période. Il réussit à gagner plus d’un million de dollars.

Pour l’anecdote, savez-vous que le montant de tous les nombres additionnés qui apparaissent sur la roue de la roulette est 666 ? Les gens ont par le passé cru que c’était le nombre du diable, également connu sous le nom de nombre de la bête.

Bugsy Siegel
Bugsy Siegel, (Benjamin Siegelbaum), est né en 1906 à Brooklyn et décédé à Los Angeles en 1947. Son surnom « Bugsy » qu’il ne fallait pas prononcer devant lui signifiait « le dingue ».
C’était un mafieux américain, ami de Lucky Luciano et Meyer Lansky. Ensemble, ils formèrent le Bugs and Meyer gang, une bande de juifs opposée à des gangs italiens et irlandais.
Dans les années trente, ils formèrent Murder Inc, qui était une firme juive qui offrait ses services d’assassin. En 1931, après avoir reçu des menaces, Bugsy tua Masseria, un mafieux rival dans un restaurant.
En 1946, alors que le Nevada avait légalisé les paris et jeux de hasard (en 1931), Bugsy s’interressa à Las Vegas et fit construire le Flamingo, établissement luxueux, première étape de la fondation de la capitale des jeux. Il fut donc l’instigateur du développement à grande échelle de Las Vegas.
Ce projet permettant de gagner de fortes sommes par des moyens légaux, intéressait également le Syndicat du crime.
Bugsy, quand à lui, perdit rapidement beaucoup d’argent, n’étant pas un bon gestionnaire. À la conférence de La Havane, le Syndicat décida l’exécution de Bugsy Siegel alors que le Flamingo commencait à générer des profits.
Il fut abbattu dans sa villa de Hollywood le 20 juin 1947.

Stu Ungar
Il fut considéré comme l’un des plus grands joueurs de poker. Sa vie fut chaotique mais il gagna tout de même trois victoires au World Series of Poker et a remporté 32 millions de dollars durant sa carrière.
Stu Ungar est né en 1953 à Manhattan. A 15 ans, il fut remarqué par ses talents de joueurs, notemment lors de tournois de Gin. Il a gagné 10.000 dollars dans un tournoi de gin-rummy.
il décide alors de mettre à profit ses talents de joueur. Grâce à sa mémoire prodigieuse, il gagna des sommes importantes au Blackjack. Rapidemment, il fut interdit par les organisateurs de tournois ou encore sur les tables de Blackjack. Les joueurs ne voulant pas jouer s’il était présent.
Malheureusement son addiction aux jeux le faisaient parier des sommes folles que ce soit sur des paris sportifs ou encore sur les champs de course.
Il connut alors une période noire en sombrant dans la drogue.
Il est décédé le 22 novembre 1998 dans une chambre de l’Oasis Hotel. La cause officielle de sa mort n’était pas une overdose, mais une artériosclérose coronaire.
Malgré cette fin tragique, Stu Ungar restera célèbre comme l’un des meilleurs joueurs de poker. On estime que ses gains remportés ont atteint plus de 30 millions de dollars.