casinos en ligne fiable & ok 2018

Histoire du casino

Les jeux d’argent ont toujours fait parti de notre société. De la Grèce antique à nos jours, les jeux ont toujours fait parti intégrante de notre culture et ont souvent déterminé le sort de beaucoup d’évènements.
Dans la chine ancienne notamment, on jouait aux osselets, l’un des jeux de dés les plus populaires. Au début, on utilisait les osselets pour prévenir l’avenir puis ce  jeu devint un jeu de hasard. Les osselets, à l’origine étaient constitués d’os tarsiens de petit bétail appelés « astragales ».
Les jeux de dés sont ainsi une tradition qui date de plusieurs millénaires.

On utilisait les jeux aux départ sous forme de paris. Celà pouvait être l’enjeu d’une bataille, du sort d’un homme.
Plus tard, d’autres jeux apparurent: les jeux de cartes (Bertrand du Guesclin les découvre au cours de la campagne d’Italie en 1350 ), la roulette. De grands salons voyaient le jour où le beau monde se retrouvait. Le jeu était avant tout une distraction, et permettait de se rencontrer.

C’est à Venise en 1626 qu’est né le principe des casinos.
Le vocable vient de l’italien « casa ».

En 1762, la Redoute de Spa, fut le premier casino moderne du continent européen.
En imaginant créer à Spa une grande et luxueuse maison d’assemblée qui comprendrait salles de bal, de jeux et de théâtre, c’est le premier  casino moderne du continent qui allait naître.

Les machines à sous ou bandits manchots
Charles August Fey inventa  et déposa le brevet en 1905 de la première machine à rouleaux appelée la « Liberty Bell ».

La machine à rouleaux « La Liberty Bell » est révolutionnaire. En métal, avec sur chaque rouleau des symboles: la cloche de la liberté, as de pique, coeur, carreau et le fer à cheval, elle offre un millier de combinaisons possibles.

Les législateurs américains ne voient pas d’un bon oeil la popularité de ces machines à sous et décident par un vote de lois de les supprimer. Mais Mills a une idée qui va permettre la survie des bandits manchots. A chaque machine est associé un distributeur de bonbons, ainsi les jetons gagnés seront échangés contre des bonbons, de la boisson ou autre.

Le type de machine à sous « à rouleaux » fonctionnera jusque dans les années soixante avant d’être progressivement remplacée par les machines à sous électromécaniques de Bally.

Législation
Des 1810, le Code Pénal (art. 410) prohibe en France tous les jeux d’argent et sanctionne ceux « qui auront tenu une maison de jeux de hasard ou auront tenu des loteries non autorisée ».
En 1907, la Loi fondamentale pour les jeux en France, autorisa les cercles de jeux et les casinos dans les sites thermaux en y adjoignant les stations climatiques, imposa l’aval du Ministère de l’intérieur, et fixa la destination des bénéfices bruts.

Monaco légalise les jeux d’argent en 1854, ainsi le casino de Monte Carlo voit le jour.

Les paris furent légalisés dans l’État du Nevada et la ville de Las Vegas en 1931. Le New Jersey autorisa en 1978 les paris à Atlantic City.

De nos jours en France, les jeux d’argent se résument aux jeux proposés par la Française des Jeux, à ceux dont la pratique est autorisée dans les casinos et au PMU.

En France, deux décisions furent importantes: l’amendement Chaban Delmas qui autorise, depuis 1988 et dans certaines conditions, l’implantation de casinos dans les villes de plus de 500.000 habitants et l’autorisation, en 1987, par Charles Pasqua, ministre de l’intérieur, des machines à sous dans les casinos et eux seuls.

Les principaux casinos:
Nul doute que pour jouer au casino, Las Vegas, la capitale des jeux d’argent est le lieu le plus populaire. Mais Macao, en Chine est en plein essor et attire de plus en plus d’investisseurs.
Les principaux casinos en Europe sont le casino Estoril au Portugal situé à 18 km de Lisbonne, le casino de Monte Carlo, et comme lieu de prédilection Londres qui attire les gros joueurs.