casinos en ligne fiable & ok 2018

Addictions aux jeux

Les casinos et les divers autres jeux d’argent et de hasard n’ont cessé d’augmenter durant ces quelques dernières années surtout avec la libéralité qui prenne de plus en plus d’avantage dans ce domaine. En effet, les casinos peuvent beaucoup apporter dans l’économie d’un pays en particulier et c’est pour cette raison que chaque pays essai de libéraliser ce domaine en rendant les règles qui les régissent de moins en moins sévères. En effet, durant plusieurs et même jusqu’à maintenant dans certains pays encore, les casinos et les divers jeux de hasard et d’argent ont été interdits. L’addiction est due à la sensibilité du cerveau face à un niveau d’excitation. Le cerveau des adolescents entre 14 à 18 ans sont les plus sensibles. Heureusement que les jeunes moins de 18 ans ne peuvent pas participer à des jeux parce que sinon, c’est sur qu’ils tomberont très vite dans l’addiction. D’après des études portées par les diverses associations luttant contre l’addiction, ce sont surtout les jeux de poker et de roulette qui créent cette addiction plus vite que les autres jeux tels les machines à sous. Ceci est surement expliqué par le fait que durant le jeu du poker, surtout, il faut savoir duper soin adversaire et on peut vraiment s’attendre à tout. D’après ces études encore, il a été prouvée que c’est le jeu qui crée le plus d’excitation pour le joueur, cette excitation va stimuler le cerveau qui, à son tour, va créer une substance qui l’excitera d’avantage et augmentera son envie.

Il est souvent rare de dépister la maladie tôt, on ne s’en rend compte que lorsque la vie du joueur commence à se dégrader. C’est pour cela, que certains instituts comme l’institut de la santé et de la recherche médicale a indiqué quelques outils pour dépister cette maladie. Il y a tout d’abord le South Oasks Gambling Screen ou SOGS qui est une auto questionnaire conçu à partir du DSM-III constitué de 20 items, cette méthode n’est pas vraiment utilisée dans le monde et se limite dans le domaine des  propriétés psychométriques. Il y a aussi la section jeu pathologique du DSM-IV qui est un outil de référence pour le diagnostic de jeu pathologique et qui comprend des critères diagnostiques utilisables dans son évaluation. Cette méthode offre des propriétés psychométriques fiables et validées et est reconnue  comme étant le plus discriminant que le SOGQ. Puis, il y a les diverses adaptations du DSM-IV pour les adolescents qui est une section de jeu pathologique de la classification internationale des maladies. Et enfin, il y a l’auto-questionnaire des Gramblers Anonymous qui est un outil d’auto-évaluation à 20 questions très largement utilisé aux Etats Unis et est considéré comme étant peu discriminant.

Les autres articles a voir aussi

Laisser un commentaire